Excite

Artisanat : les métiers qui recrutent

Si l'artisanat est bien la première entreprise de France, elle devrait perdre un tiers de son effectif qui partira à la retraite au cours des dix prochaines années. Ce sont donc les jeunes qui vont devoir prendre la relève et pour cela 250 métiers les attendent et le statut de micro-entreprise facilite leurs débuts.

La boulangerie est un secteur très en demande d'apprentis. Il est vrai qu'il s'agit d'un métier très exigeant avec le travail de nuit, des week-ends et parfois même des jours fériés. Mais c'est aussi un métier de passion, d'amour du travail bien fait, de respect de la tradition et même de créativité.

Le métier de cordonnier a beaucoup changé avec l'apparition de chaussures bon marché que l'on jette plutôt que de les faire réparer. Toutefois, les hommes qui portent des chaussures haut de gamme très coûteuses font toujours appel à cette profession qui demande patience, minutie et goût du travail soigné.

L'ébéniste a choisi un métier aux aspects très variés puisqu'il peut aussi bien fabriquer des meubles de toutes sortes, mais aussi restaurer du mobilier de différents styles et époques, nécessitant des techniques particulières. La demande est en hausse et entre ébéniste, restaurateur et menuisier, chacun trouvera un aspect du travail à son goût.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les fleuristes ne connaissent pas le chômage et ce sont des milliers de postes sans candidats chaque année. Exercer ce métier d'art demande des connaissances en botanique, mais aussi de la délicatesse, de la créativité, ainsi que toutes les qualités nécessaires aux commerçants.

Photo : vastateparksstaff (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017