Excite

Berger ou berger vacher, pour les amoureux d'espace

Le métier de berger tout comme celui de berger vacher offrent de belles opportunités à qui aime les animaux et les grands espaces.

Conduite des troupeaux d'ovins ou de bovins, soins aux animaux, il peut être amené à aider une mise-bas, préparation de fromage, mais aussi utilisation des chiens de berger, préparation et entretien du matériel… Le métier de berger est varié et répond à une passion car on ne devient pas berger par hasard.

La première qualité exigée pour devenir berger ou berger-vacher est une excellente condition physique. Le berger effectue de nombreuses heures de travail au quotidien, et doit affronter les intempéries en plus d'un travail en partie physique et des nombreux kilomètres parcourus chaque jour avec le troupeau.

Le berger peut être appelé à travailler pour de nombreux éleveurs soit pour le compte des collectivités locales, soit pour des groupements. Dans ce cas, sa responsabilité des troupeaux ne s'exercera pas durant l'hiver. Le métier de berger est donc saisonnier mais la plupart d'entre eux travaillent l'hiver dans les domaines skiables. A moins de posséder soi-même son troupeau.

Qu'il soit berger ou berger-vacher, il doit connaître le comportement des animaux qu'il aura à charge, être capable de diagnostiquer certains problèmes de santé afin de prendre rapidement les décisions qui s'imposent. Il est indispensable qu'il ait reçu une formation de fromager car il devra, la plupart du temps, traire les laitières, transformer, affiner, conserver et transporter le fromage. L'entretien et la réparation du matériel est à sa charge. Il sera amené à réparer les clôtures des enclos, à éduquer les chiens dont il utilisera les services.

La formation de berger-vacher permet d'obtenir le titre homologué l'autorisant à travailler auprès des troupeaux. Elle ouvre les portes d'un BPREA afin de devenir éleveur ou, s'il le désire, d'acquérir un troupeau.

Photo : Pizzodisevo (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017