Excite

Bouygues Telecom recrute

  • Getty Images News

En ces temps de vaches maigres, il est important de ne pas passer à côté des bonnes nouvelles sur le front de l'emploi. L'opérateur de télécommunications français Bouygues Telecom a annoncé cette semaine qu'il avait l'intention de recruter "très prochainement" 200 personnes.

Ces nouveaux emplois sont liés au développement du très haut débit mobile, la technologie appelée 4G, la quatrième génération des standards pour la téléphonie mobile. Pour mieux comprendre, la 4G permet de surfer sur son téléphone mobile aussi vite que chez soi, sur un ordinateur.

Selon les déclarations d'Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom dans un entretien donné au Figaro, la société à l'intention de recruter 200 conseillers dans ses centres d'appel (lire call centers) pour accompagner ses nouveaux clients en contact avec cette nouvelle technologie.

Pour développer son réseau 4G, Bouygues Telecom a dû négocier afin d'obtenir l'autorisation de l'ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes)d'utiliser certaines bandes de fréquences. L'autorisation a été finalement obtenue en mars 2013 mais l'opérateur s'est engagé en échange à créer de l'emploi.

"Nous avions promis de recruter 200 conseillers de clientèle si on nous laissait développer la 4G rapidement. Même si la décision a pris du retard, Bouygues Telecom tiendra cette promesse".

Le très haut débit devrait être lancé par Bouygues à partir du 1er octobre 2013, sur la bande de fréquence de 1.800 MHz. Le service pourrait être facturé cinq euros par mois. Mais la 4G n'attendra pas si longtemps pour atteindre certaines grandes villes. Certaines bénéficient déjà d'une 4G en 2.600 MHz.

"A Strasbourg, Lille, Douai, Lyon, Toulouse, Issy-les-Moulineaux, Vanves ou Biarritz, pas besoin d'attendre le 1er octobre ! Mais, le 1er octobre, nous ferons un bond en avant car nous serons capables d'offrir une couverture importante sur une large partie du territoire grâce aux fréquences 1.800 MHz, qui offrent des performances optimales en 4G" tient à spécifier Olivier Roussat.

200 postes c'est bien, sachant que l'été dernier l'entreprise avait lancé un plan de départs volontaires et supprimé 542 postes. Rappelons que Bouygues Telecom est le troisièmes des quatre opérateurs de téléphonie mobile sur le marché français après Orange, SFR et devant le plus jeune Free Mobile qui existe depuis début 2012. Cette arrivée avait grandement affecté Bouygues Telecom.

Rude concurrence : sur le terrain de la 4G, le dernier défi pour les opérateurs de télécommunication, SFR a été le premier à réagir en partant déjà fin 2012, suivi d'Orange qui ouvre cette semaine la 4G pour 1 euro dans plus de quinze villes françaises.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018