Excite

Ces cadres qui rêvent de quitter Paris

  • Getty Images

Une écrasante majorité des cadres semblent partager l'avis du chanteur Thomas Dutronc dans son titre «J'aime plus Paris». En effet, 8 cadres franciliens sur 10 envisagent de quitter la capitale et l'Ile-de-France (36% envisagent «peut-être» et 44% «certainement», un déménagement en région) pour aller vivre leur vie professionnelle ailleurs, d'après une étude publiée par le site Cadremploi.

Ces chiffres montrent une tentation de l'exil provincial, dans les trois ans à venir pour les trois quarts des sondés, principalement motivée par les temps de transport jugés trop longs par 70% des personnes interrogées. Environ la moitié d'entre elles a plus de 45 minutes de trajet pour se rendre au travail.

Le montant des loyers est lui aussi pointé du doigt par 58% des cadres. Il faut dire qu'avec un prix moyen au m2 de 7 960 euros, l'achat d'un bien immobilier à Paris est, pour bien des foyers, mission quasi impossible. Reste la location : mais là encore, avec un loyer moyen de 29,45 euros au m2, il faut compter plus de 1 472 euros pour la location d'un 50 m2. En dehors du logement, le coût de la vie en général est aussi le motif de départ avancé par plus de la moitié des sondés (55%) alors que le manque de proximité avec la nature est cité par 46% des candidats au départ.

Mais où veulent donc partir tous ces Franciliens excédés ? Là où le cadre de vie serait meilleur aux yeux d'une écrasante majorité (87%) et des opportunités professionnelles. Bordeauxarrive en tête des destinations envisagées (54%). «Arrivée du tramway, rénovation des façades, construction de ponts au-dessus de la Garonne, lancement des grands travaux ferroviaires pour installer une ligne TGV qui reliera Paris à Bordeaux en 2 heures au lieu de 3 dès 2017. La ville est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2007, elle a été élue meilleure destination touristique européenne et ville préférée des Français en 2015», rappelle Cadremploi.

Le chef-lieu de la région Aquitaine devance Nantes (42%), elle-même talonnée de près par Lyon (41,5%). Des villes dans lesquelles 64% des cadres envisageant un départ espèrent trouver «une meilleure conciliation de l'équilibre entre vie personnelle et professionnelle».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017