Excite

Ces CV que les recruteurs éliminent en quelques secondes

Premier cas de figure, les CV bavards. « Un CV de deux pages est largement suffisant, rappelle Sylvain Massebœuf, directeur senior chez Page Personnel. Nous recevons pourtant de vrais romans ». Le CV équivaut à un exercice de synthèse. Aussi, présenter son expérience professionnelle sur plus de deux pages sera l’aveu de votre incapacité à être synthétique. De plus, « le temps de lecture est limité, rappelle Louise Enescaux, consultante en recrutement chez Hudson. Et un CV trop long reste difficile à lire. »

Et puis, comme le souligne Céline Lachenal, chargée de recrutement et de la mobilité interne chez SGS France, « c’est pendant l’entretien qu’on présente son parcours en détails. » Même chose pour les CV comportant de gros blocs de texte qui rendent le décryptage ardu. Pour corriger ces défauts : utilisez des mots-clés. Non seulement le CV gagnera en concision, mais également en lisibilité.

Autre motif de rejet d’une candidature : un CV déconnecté de l’annonce qui ne correspond pas au poste ou aux compétences souhaitées. « Si nous recherchons une personne avec un bon niveau d’anglais et que le CV indique des notions ou que le poste s’adresse à un profil expérimenté et que nous recevons la candidature d’un jeune diplômé ; nous éliminerons très rapidement ces CV », explique Louise Enescaux.

Car pour le recruteur, la conclusion est simple : soit vous n’avez pas pris la peine d’analyser l’offre d’emploi soit vous n’avez pas adapté votre candidature. Il est donc indispensable de disséquer l’annonce et de mettre en avant sur votre CV les atouts qui intéresseront les chargés de recrutement.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018