Excite

Changer de métier à 30 ans 

L’envie de se reconvertir prend à tout âge et, s’il est vrai qu’avoir envie de changer de métier à 30 ans peut paraître un peu précoce, il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour choisir un autre métier, un autre style de vie, un autre environnement… avec méthode et une motivation à toute épreuve.

Les raisons d’une envie de changement

Une envie d’élever ses enfants dans un cadre que l’on considère comme plus adapté, des mois ou plus de précarité qui nous font penser qu’une autre orientation s’impose, ou tout simplement retrouver nos rêves d’enfants et adapter notre métier à nos convictions profondes, voici les principales raisons de changer de métier à 30 ans.

Avant de se lancer

Évaluer son envie de changement. Il faut prendre le temps de différencier un besoin de changement radical d’une lassitude passagère, évaluer à quel point notre métier nous est devenu insupportable et le plaisir que nous procurerait une nouvelle activité.

Tenir compte du contexte personnel. On ne change pas de métier de la même façon que l’on soit seul, avec un conjoint ou en famille et que l’on soit propriétaire de son logement ou pas. D'ailleurs, dans la mesure du possible, on évitera de cumuler un changement professionnel avec un changement de vie personnelle, divorce, mariage, arrivée d'un enfant... quoique ces événements soient souvent des catalyseurs.

Préparer le changement. Un changement de métier commence par un bilan de compétence, qui parfois révèle que notre métier est celui qu’il nous faut, puis par la recherche d’une formation adaptée, en fonction des droits à la formation acquis, mais aussi de nos besoins financiers.

Evaluer les besoins financiers. Changer de métier implique souvent dans un premier temps une baisse des revenus. Il faut donc évaluer nos besoins financiers et les moyens d'y répondre, dans la période entre deux jobs.

L’opinion des recruteurs compte

Pendant longtemps, les recruteurs français ont considéré qu’une personne qui changeait de métier était instable et peu fiable. Aux États-Unis, c’est exactement l’inverse et changer de métier même à 30 ans est considéré comme tout à fait sain et normal. Mais la France évolue et un récent sondage OpinionWay montre que 75 % des recruteurs français ont une vision positive des candidats qui ont changé d’orientation. Ils les considèrent comme plus motivés, plus dynamiques, apportant une vision nouvelle de l’activité et de la diversité.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017