Excite

Le métier de conchyliculteur

Le métier de conchyliculteur se rapporte à la pratique de la conchyliculture, c'est-à-dire à l'élevage de coquillages. Les branches les plus connues de ce domaine sont l'ostréiculture (l'élevage des huîtres) et la mytiliculture (l'élevage des moules). La France est l'un des pays européens où la conchyliculture est la plus développée.

La conchyliculture fait partie des métiers de la culture marine, et se réalise sur tout le littoral français. Cette pratique peut se faire directement en mer à partir de bâteaux, sur des plates-formes immergées en permanence, sur des sites qui émergent selon les marées, ou même sur la terre ferme dans des milieux naturels tels que les marais. Les conchyliculteurs font office de véritables éleveurs des mers, et peuvent travailler avec de nombreuses espèces de mollusques conchifères dont les huîtres, les moules, les palourdes, les coques et les orneaux. La France est le premier pays producteur d'huîtres en Europe, et se classe dans les premières places derrière l'Espagne pour les autres espèces.

On estime qu'environ 19.000 personnes travaillent dans la conchyliculture, dont environ 10.500 à temps complet dans des exploitations. Les 8.500 restants excercent généralement cette activité de manière saisonnière. L'activité est en effet réglée selon les habitudes de consommation et les cycles biologiques des mollusques. Une large gamme de métiers peuvent être exercés allant de la production à la commercialisation des coquillages. Le conchyliculteur pratique cependant une activité physique importante. Le salaire de base est le SMIC pour un ouvrier de manutention, mais des perspectives de carrière sont possibles. Un cadre pourra obtenir un salaire brut allant de 15.000 à 45.000 euros sur une base annuelle. Et pourquoi ne pas devenir chef d'une culture conchylicole...

La formation du conchyliculteur

De nombreuses formations permettent d'exercer le métier de conchyliculteur : certificat d'aptitudes professionnelles maritimes (CAPM) de conchyliculture, le brevet d'études professionnelles maritimes (BEPM) de cultures marines, ou le bac pro spécialité cultures marines. Si le conchyliculteur veut créer son entreprise, il devra obtenir une concession sur le domaine public maritime. Le niveau de formation nécessaire dépendra cependant du métier exercé. La réussite d'une des formations mentionnées ci-dessus sont une des conditions préalables pour exercer cette activité de manière indépendante..

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018