Excite

Démographe : plus qu'un décompte de population

Les passionnés de statistiques pourraient choisir le métier de démographe, qui s'exerce le plus souvent dans la fonction publique, et demande des connaissances très diverses. Ce professionnel des chiffres offre un outil aux décisionnaires pour les aider dans leurs choix les plus stratégiques pour lesquels les mouvements de population ont une importance.

Un métier qui dépasse la statistique

Les analyses statistiques, couplées à des enquêtes et divers autres outils, permettent au démographe de réaliser un portrait de la France, d'étudier les populations dans tous leurs aspects, de déterminer et d'expliquer des phénomènes de mouvements de société et d'en tirer les conséquences pour l'avenir.

Tous les services de l'État utilisent ces analyses, la sécurité sociale, les services de l'emploi, de la retraite ou de l'éducation et même de l'aménagement urbain... qui ont besoin de connaître les évolutions de la société pour effectuer des choix stratégiques, c'est dire la responsabilité de ce professionnel des chiffres.

Des compétences diverses

Bien entendu, pour être démographe, il faut aimer les chiffres et donc avoir un excellent niveau en maths, en statistiques et en informatique, tout d'abord, mais des spécialisations dans divers domaines comme la sociologie ou la géographie économique et humaine peuvent être très utiles pour augmenter l'accuité des analyses.

Ainsi, l'Institut de démographie de Paris 1 permet d'obtenir un master professionnel d'expert démographe ou de recherche, de même que certaines écoles comme l'ENSAE de Malakoff ou l'ENSAI de Rennes, forment les meilleurs spécialistes du secteur.

Avant de pouvoir aborder cette spécialisation, il faudra obtenir un niveau d'études de bac+4 en mathématiques appliquées aux sciences sociales (MASS), en économie, gestion ou sciences humaines.

Les employeurs du démographe

C'est dans l'administration et le secteur public que le démographe trouvera des opportunités d'emploi, avec un salaire indexé sur les grilles de la fonction publique, soit entre 1600 et 3.600 € par mois, en fonction de l'ancienneté. Par ailleurs, il pourra suivre des formations continues et accéder à la direction d'un service ou à l'enseignement.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018