Excite

Les possibilités de départ anticipé à la retraite

Grand sujet de débat ces derniers temps, le passage de l’âge légal à la retraite à 62 ans au lieu de 60 aura fait couler beaucoup d’encre. Pour ceux à qui la mesure ne plaît pas trop, il faut tout de même savoir que ce passage à 62 ans se fera progressivement, par tranches de 4 mois pour les personnes nées à partir du 01er juillet 1951, pour atteindre 62 ans pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1956. Malgré tout, il existe des possibilités de départ anticipé à la retraite, en fonction de la longueur ou la pénibilité de l’emploi effectué.

Calculée au taux maximum quelle que soit la durée d’assurance, la retraite anticipée pour pénibilité peut être accordée sous certaines conditions. Non cumulable avec une pension d’invalidité, le départ anticipé pour pénibilité sera accordé si une incapacité permanente d’au moins 20% pour accident du travail ou maladie professionnelle peut être démontrée par le demandeur, ou d’une incapacité de 10% qu’une commission pluridisciplinaire sera chargée de vérifier (exposition à des risques professionnels, et lien entre cette exposition et l’incapacité).

Le départ anticipé pourra également être accordé en cas de carrière longue, si l’assuré peut justifier d’une durée d’assurance égale à la durée nécessaire pour le taux plein, majorée de 8 trimestres. Les autres cas de retraite anticipée s’appliqueront aux travailleurs handicapés (à partir de 55 ans), aux bénéficiaires d’une pension d’invalidité, aux personnes inaptes au travail ou encore aux anciens combattants.

Source photo : dalbera via flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017