Excite

Les différents parcours pour devenir notaire

Chaque année, plus de 20 millions de Français ont recours au service d’un notaire. Le secteur, bien que touché par la crise du secteur immobilier ne manque pas de débouchés. En général, avant de se mettre à son propre compte, un notaire débutant travaille comme salarié dans les offices. Pour devenir notaire, plusieurs parcours sont possibles.

Le parcours universitaire

Pour devenir notaire, l’étudiant doit intégrer un Master 2 de droit notarial après une sélection rigoureuse sur dossier. Il est alors important d’avoir enregistré de bons résultats durant son parcours universitaire et de choisir les matières qui touchent la profession de notaire comme le droit des sociétés, les régimes matrimoniaux, le droit de la famille, etc. Après avoir empoché ce diplôme, l’étudiant doit suivre un stage de deux ans dans un office notarial tout en complétant quatre semestres d’études à la faculté de droit. À la fin de ces deux ans de stages clôturés par une soutenance d’un mémoire ou un rapport de stage, l’étudiant obtiendra son diplôme supérieur de notariat et pourra commencer à exercer comme notaire assistant.

La formation professionnelle

Après avoir obtenu un Master 1 en droit, l’étudiant peut intégrer un centre régional de formation professionnelle notariale (CRFPN) où il suivra une année de formation. Pour être admis à cette formation toutefois, il lui faudra passer un examen d’entrée. La formation comprend des cours théoriques, des cours pratiques et deux mois de préstage. À l’issue de la formation, il doit passer un examen pour obtenir le diplôme d’aptitude aux fonctions de notaire. Maintenant, il ne lui reste plus qu’à effectuer deux ans de stage tout en suivant des séminaires au CRFPN. À la fin de son stage, il pourra intégrer le monde professionnel comme notaire assistant.

Autre possibilité : devenir notaire par voie professionnelle

Notons qu’une voie interne permet à une personne diplômée de premier clerc ayant travaillé dans un office pendant plus de 9 ans de devenir notaire. Il devra se présenter à l’examen de contrôle de connaissances proposé par le CNEPN (Centre National d’Enseignement Professionnel Notarial). Pour les premiers clercs détenteurs d’un master 1 en droit, le nombre d’années d’expérience exigée est réduit à 7. La candidature dans ce cas se fera par une demande présentée au garde des Sceaux, adressée au Procureur du Tribunal de grande Instance.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018