Excite

Dossier Excite : Comment marquer des points auprès des recruteurs

Pour être tout à fait cordiale, la lettre de motivation doit commencer par « Madame, Monsieur » ou « Madame/Monsieur Untel ». Vous pouvez également précéder cette formulation du qualificatif « cher/chère ». Cela suppose toutefois que vous ayez déjà eu un premier contact positif avec l’interlocuteur.

En fin de missive, on demandait autrefois au lecteur d’agréer « ses sentiments respectueux ». Aujourd’hui, sous l’influence d’internet, il est possible de faire plus court, sans manquer de respect au destinataire de la lettre.

On peut également conclure par : « veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées » ou encore « je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de ma considération ». L’erreur serait ici d’utiliser une expression lourde et empesée, comme « l’expression de mon profond respect » ou « l’expression de ma plus grande considération ».

Évolution technologique oblige, le mail de motivation remplace progressivement la lettre de motivation traditionnelle. Conséquence : les formules de politesse changent aussi.

« Les exigences se sont assouplies, on est effectivement plus direct et la préférence va aux formules courtes », ajoute Marie-Claire Lemaître, directrice générale de Mercuri Urval. Mais cette concision n’a pas gommé les formules de politesse pour autant.

« Si le candidat postule à un emploi de directeur financier et qu’il s’adresse à un DRH, il peut conclure par un "Cordialement" ou "Bien cordialement" car ils sont sur un pied d’égalité au niveau hiérarchique », complète Marie-Claire Lemaître. Dans les autres cas, le candidat peut utiliser l’expression « Bien à vous ». L’erreur serait ici de ne rien écrire ou d’utiliser une expression familière telle que « Bonne continuation ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018