Excite

Dossier Excite : les pièges à éviter pour ne pas rater son entretien d’embauche dès les 3 premières minutes

« Pouvez-vous me préciser votre cœur d’activité ? » C’est, de loin, la plus mauvaise manière de commencer un entretien d’embauche. Méconnaître le secteur d’activité dans lequel évolue l’entreprise qui vous reçoit est impardonnable. Et le plus souvent rédhibitoire. « Je me souviens d’un candidat qui ne s’était pas renseigné sur nos différents pôles d’activité et qui m’a demandé, en début d’entretien, si notre entreprise éditait des bandes-dessinées, raconte Aymeric Vincent, DRH adjoint du pôle littérature du groupe Editis. Je me suis tout de même efforcé de poursuivre l’entretien mais j’ai constaté que ce comportement je-m’en-foutiste se confirmait par la suite. »

Pour éviter ce faux pas, quelques recherches sur internet s’imposent, car ce manque de curiosité peut coûter très cher. Il est souvent aisé de trouver des informations sur le secteur d’activité de l’entreprise sur le propre site internet de celle-ci.

« Écoutez, ça fait 20 ans que je fais ce métier…» Ce n’est pas parce que vous justifiez d’une expérience professionnelle conséquente que vous êtes dispensé de répondre aux questions d’un employeur. « Les profils confirmés ont tendance à prendre les recruteurs de haut et partent du principe qu’ils n’ont pas à démontrer leurs compétences étant donné leur longue expérience », constate Odile Saliou, consultante en recrutement chez Manpower au sein de l’agence Ingénierie Île-de-France.

Mais, le rôle d’un recruteur n’est pas uniquement d’évaluer les compétences techniques ou managériales d’un candidat. « Nous essayons également de cerner ses qualités comportementales afin de voir si elles peuvent coller avec les valeurs de l’entreprise », rappelle Odile Saliou.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018