Excite

Douce France, cher pays de mon enfance | Histoires de Français expatriés

  • Romain Pierlot

Douce France, Cher pays de mon enfance" chantait Charles Trenet. Pourtant comme des milliers de Français, l’expatriation est désormais une réalité, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles. D’après les derniers chiffres publiés, le nombre d’expatriés français a presque doublé en 20 ans.

La tendance est en augmentation et c'est pourquoi Excite voulait rejoindre les citoyens Français du monde entier en leur laissant la parole pour qu’ils nous racontent leurs expériences, leurs sentiments et leur réalité au quotidien. Cela donne une nouvelle rubrique "Les Français du monde" qui vous donne rendez-vous chaque mercredi pour une aventure à l'étranger.

Notre premier invité est Romain Pierlot qui vit au Mexique et que vous pouvez découvrir à travers son blog "Romain ramène sa science au Mexique".

Qui es-tu et comment était ta vie avant de quitter la France ?
J'ai une formation variée (IUT de biologie, école de commerce double compétence et master 2 de biologie cellulaire). J'ai profité des études pour toucher à beaucoup de choses ayant trait à la biologie et aux sciences de la vie: recherche en laboratoire, financement des entreprises de technologie, publicité... J'avais décidé que ce qui me plaisais était de communiquer sur ce sujet et donc je cherchais un travail en agence de communication ou dans un journal scientifique. La vulgarisation scientifique est ce qui me faisait vraiment envie à cette époque. Le fait d'avoir pu essayer différents contextes grâce aux stages en entreprise m'a permis de savoir avec assez d'assurance ce qui me plaisait.

Qu’est-ce que tu fais actuellement ?
Je suis à l'Université Autonome de Tlaxcala et je travaille sur l'organisation d'un programme d'éducation à la santé et de prévention de l'obésité et des maladies cardiovasculaires dans un lycée rural du centre du Mexique. Aujourd'hui, après 3 ans et demi de travail, nous sommes dans la phase d'analyse de résultats. J'ai également un blog, "Romain ramène sa Science au Mexique", hébergé par le journal L'Union de Reims qui est au ralenti depuis quelques mois pour des raisons professionnelles mais que je vais reprendre dans les semaines qui viennent.

Pourquoi as-tu quitté la France ?
Mon semestre Erasmus en Finlande m'a plu par ce côté multiculturel et je voulais bouger. De plus, le fait de ne pas trouver un emploi dans ce que je cherchais m'a poussé à tenter ma chance ailleurs.

Pourquoi as-tu choisi le Mexique pour vivre ?
Dans mon école de commerce, j'avais des cours d'espagnols donnés par deux professeures mexicaines et une colombienne. Par la suite, j'avais une collègue de laboratoire argentine lors de mon master 2. Le fait de m'être fait beaucoup d'amis espagnols lors de mon semestre Erasmus et connaître des latino-américains m'a donné envie de chercher quelques pistes en Amérique Latine. Au départ, je visais plutôt l'Argentine, mais une de mes profs d'espagnol mexicaine m'a donné des contacts ici. Après, Mexique ou Argentine, l'Amérique Latine m'attirait et je ne voyais que du positif à profiter de ces contacts mexicains, le Mexique étant un pays qui figurait sur ma short-list.

Tu retournerais vivre en France ?
Oui, sans problème. J'y ai ma famille, des projets et c'est lorsqu'on ne vit plus en France qu'on se rend compte de ses points forts. Et ils sont nombreux.

Qu’est-ce qui te manques le plus de la France ?
C'est bateau mais: ma famille, le fromage et le pain. La nourriture en général est excellente au Mexique mais la gastronomie française est difficile à oublier. Ah, et les bières trappistes aussi! Le climat aussi. Le fait d'avoir des saisons relativement bien marquées (je suis de Reims), d'avoir froid ou chaud et deux garde-robes. Ici, le climat est le même toute l'année. C'est pratique mais un peu ennuyeux.

Et ce qui te manque le moins ?
La mauvaise humeur des gens en général. Et le fait qu'on se plaigne beaucoup chez nous, pour tout, tout le temps et sans proposer de solution.

Raconte nous rapidement ton expérience au Mexique.
Je suis arrivé tout seul, pour faire de la vulgarisation scientifique et pour 3 mois. J'ai aimé le coin et les gens. J'ai rencontré ma future femme, et je suis revenu avec d'autres projets sur du long terme et ça fait près de 4 ans. Aujourd'hui, j'y ai mon fils et on va voir ce qui suit. L'adaptation prend un peu de temps: les horaires flexibles, la tranquillité des gens sur la manière de vivre, le piment... mais une fois qu'on rentre dans le moule, c'est un pays vraiment agréable à vivre. Il faut cependant bien choisir son point de chute et ne pas faire trop attention aux infos. Ensuite, le bon comportement est savoir prendre le meilleur des deux cultures et ne pas se renier. Français je suis né et français je reste. Avec un peu de marbré mexicain maintenant.

Merci Romain !

Lis aussi Trouver un travail à l'étranger : les bons conseils

Si toi aussi tu es un "Français du monde" et que tu veux nous raconter ton expérience, n’hésite pas à nous écrire à info.fr@populis.com en indiquant “Français dans le monde". Nous serons ravis de raconter ton histoire !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017