Excite

L'ébéniste : artisan ou artiste ?

L'ébéniste exerce un métier qui est autant de l'art que de l'artisanat, entre fabrication et restauration de meubles en bois, mais il peut aussi intégrer à ses œuvres d'autres matériaux que le bois. Il s'agit d'une activité de passion, mais aussi de patience et de minutie, qui demande de nombreuses qualités.

Une formation de haut niveau

Plusieurs diplômes permettent d'accéder au métier d'ébéniste, à commencer par le CAP, puis le BMA, suivis d'une bac pro artisanat et métiers d'art, puis encore un BTS développement et réalisation bois. On peut aussi rajouter le DMA arts de l'habitat.

De nombreux établissements permettent d'acquérir ces formations, mais les meilleures réputations appartiennent tout d'abord à la célèbre école Boulle de Paris, et aux Compagnons du tour de France

Les exigences du métier

Un bon ébéniste doit bien connaître les essences de bois, qu'ils soient précieux ou non, exotiques ou pas, et il doit aussi connaître tous les styles de mobiliers de différentes époques, car une partie de son travail consistera à rénover ce mobilier.

Le dessin technique et le dessin à main levée, la géométrie, l'histoire de l'art, font partie de la formation, entre autres, mais il faudra aussi que l'ébéniste sache utiliser sans risques les différentes machines qui lui permettent de travailler le bois.

Des revenus aléatoires

Il existe des postes salariés pour exercer ce métier, avec un salaire de 1.300 € pour un débutant, mais le métier s'exerce le plus souvent avec un statut d'artisan, qui exige, en plus du travail, de savoir rechercher les clients et les convaincre.

Les évolutions du métier

Il est vrai que l'activité de l'ébéniste consiste principalement à travailler le bois, mais le professionnel qui veut évoluer dans son métier peut aussi apprendre à travailler le verre, le métal ou les matières composites, afin d'enrichir ses réalisations, de les personnaliser et d'en faire des œuvres d'art à part entière.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018