Excite

Trouver un emploi au Luxembourg en étant frontalier

Un frontalier est un travailleur qui exerce dans un pays différent de celui dans lequel il réside. Selon l'OGBL (Confédération Syndicale Indépendante du Luxembourg), environ 44 % du marché du travail luxembourgeois est occupé par des personnes qui ont un emploi au Luxembourg comme frontalier. Cela représentait en 2008 quelque 142.500 salariés provenant des trois pays limitrophes que sont la Belgique, la France et l'Allemagne.

Un attrait salarial

La motivation des frontaliers est avant tout salariale. En effet, une convention entre les différents pays permet aux travailleurs de ne pas subir de double imposition. Les salaires sont donc taxés dans l'Etat sur lequel l'activité est exercée. Il est clair que le régime fiscal luxembourgeois est plus avantageux, car le pourcentage d'impôt sur le salaire est moins important.

L'Administration des Contributions luxembourgeoise va délivrer une fiche de retenue d'impôt pour non-résident. Celle-ci sera transmise à l'employeur qui va déduire l'impôt à la source. Il faudra toutefois que 50 % de l'activité soit exercée au Luxembourg, et ce pendant au moins neuf mois sur l'année. Le cas échéant une déclaration annuelle devra être remplie.

A noter que le travailleur frontalier bénéficiera de la protection sociale luxembourgeoise. Il s'agit d'une obligation légale pour l'employeur, qui doit effectuer les démarches d'inscription dans les huit jours suivant la signature du contrat. Du point de vue du droit du travail, le nombre d'heures à effectuer par semaine est fixé à 40, soit 8 heures par jour.

De plus amples informations peuvent être trouvées sur le site lesfrontaliers.lu qui s'avère être un véritable portail à destination des travailleurs frontaliers au Luxembourg.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017