Excite

Perspectives d'emploi pour les infirmières, métier de la sante

Les perspectives d'emploi pour les infirmières, métier de la santé, semblent évoluer peu à peu. En effet, le nombre de professionnels infirmiers est en constante augmentation et malgré tout, il s'avère que les établissements de soins comme les autres structures médico-sociales continuent à rencontrer des difficultés dans le recrutement du personnel nécessaire à leur bon fonctionnement.

Il faut savoir, qu'en 2015, un agent de la fonction publique du secteur hospitalier sur deux va partir en retraite, ce qui représente environ 94 000 infirmiers ou infirmières des différents services de soins, ce chiffre est énorme, sachant qu'en France, au niveau national, sur 30 000 places d'étudiants, 23 000 seulement seront admis et il y aura environ 20 000 à 21 000 étudiants qui sortiront avec leurs diplômes. Dès lors, nous pouvons commencer à avoir une idée sur les perspectives d'emploi pour les infirmières, métier de la santé. Il faut ajouter à ces données que la situation varie en fonction du lieu géographique. Pour ne donner qu'un exemple, en région parisienne, le nombre d'infirmières est d'une densité faible. De plus, la moyenne d'âge des infirmières en exercice est plus élevée.

Il faudrait donc diplômer environ 4 à 7 000 infirmières par an pour compenser cet état de fait. Cependant les écoles d'infirmières sont loin de remplir leurs effectifs puisque sur 6 540 places disponibles, seules 5 300 par an sont pourvues avec un taux de réussite qui n'est pas de 100% bien entendu. À quoi est due cette situation ? En grande partie certainement, à l'attractivité financière, mais ce n'est pas le seul élément rentrant en ligne de compte. La réforme concernant le diplôme d'État représente certainement un changement dans la profession d'infirmière. Elle permet en fait de le revaloriser en y ajoutant la dimension universitaire, il devrait aussi permettre une ouverture sur les pratiques avancées évoquées par une étude portant sur les métiers de la fonction hospitalière.

En effet, de nouvelles coopérations entre les professionnels de santé et les transferts d'activité prévue par la loi "hôpital, patients, santé et territoires devraient améliorer l'organisation des modes d'intervention auprès du patient. Elle devrait aussi permettre de revaloriser le métier grâce aux transferts d'actes de soins. En accentuant leurs compétences et en permettant aux infirmières d'accéder à un travail plus intéressant et plus qualifiant, l'intérêt pour la profession risque d'augmenter. De plus, cette perspective laisse présager une augmentation des demandes pour rentrer dans les écoles et un nombre plus conséquent de diplômés. L'intérêt supplémentaire est de voir les professionnels s'orienter vers des postes en établissements de soin.

Les professions intermédiaires entre médecins et infirmières

Dans les perspectives d'emploi pour les infirmières, métier de la santé, reste encore à évoquer les propositions qui ont été formulées et qui prévoiraient une nouvelle catégorie de professions intermédiaires dans le secteur de la santé. Ces propositions découlent directement de la loi "hôpital, patients, santé et territoires" et des perspectives qu'elle a ouvertes. C'est une possibilité d'évolution de carrière intéressante pour les infirmières. Il existe pour l'instant un gros écart entre la formation de médecin niveau BAC+9 minimum et celle des infirmiers qui est à BAC+3, le but est donc de créer des niveaux intermédiaires avec l'apparition de nouveaux métiers. Il s'agirait surtout d'ouvrir l'accès à des spécialisations par l'intermédiaire d'une part de l'expérience professionnelle qualifiante, mais aussi, par des formations universitaires. Ces dispositions sont tout à fait en accord avec la démarche de coopération plus grande qu'a engagée la nouvelle loi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017