Excite

Recrutement des emplois d'avenir dans les associations

Recruter des emplois d’avenir dans les associations peut être une bonne solution, surtout dans ce contexte de crise économique et de fort taux de chômage. Il est de plus en plus difficile pour les jeunes de trouver du travail. Ces emplois d’avenir permettent de recruter, former et aider les jeunes en difficulté, tout en les faisant travailler au sein d'associations à but non-lucratif.

Les emplois d’avenir et les associations peuvent s’unir pour lutter efficacement contre le taux de chômage et le manque de formation des jeunes. Les associations peuvent en effet assurer le recrutement des jeunes, au travers des emplois d’avenir proposés par le gouvernement Hollande. Un emploi d’avenir permet de former un jeune à son premier emploi. Le contrat de travail peut être à durée indéterminée ou déterminée, selon les cas et les besoins de l’association. Les jeunes sont généralement sans diplôme et l’association devenue employeur perçoit une aide de l’Etat. Cette aide versée par l’Etat équivaut à 75% du salaire brut mensuel au niveau du Smic.

L’objectif de ses embauches est avant tout d’aider les jeunes en situation précaire et sans emploi. Pour recruter des emplois d’avenir, l’association doit se mettre en relation avec la mission locale ou le Pôle emploi de son secteur, qui lui proposera alors d’éventuels candidats, aptes aux postes à pourvoir. L’association fait ensuite une demande d’aide, dès lors que l’embauche est effective. En cas de doute sur les papiers à fournir ou sur la constitution du dossier d’aide, il vaut mieux prendre rendez-vous avec un conseiller de Pôle emploi, qui sera à même de répondre à l’ensemble des questions. Les emplois d’avenir assurent du personnel aux associations, tout en aidant les jeunes à s’en sortir.

Qui est concerné par les emplois d'avenir ?

Ces emplois d’avenir dans les associations concernent essentiellement les jeunes âgés de 16 à 25 ans. Ces emplois concernent également les personnes handicapées, jusqu’à l’âge de 30 ans. Ces jeunes ne doivent pas avoir de diplôme ou être en recherche d’emploi depuis plus de 6 mois. Les jeunes dits prioritaires doivent venir des zones urbaines sensibles (ZUS) ou des zones de revitalisation rurale (ZRR). Les départements d'outre-mer sont également concernés par les emplois d’avenir.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017