Excite

Entrepreneur bio : pour le bien de la planète

Pour un entrepreneur, le bio est certainement l'avenir, d'autant qu'il s'agit de travailler pour le bien de la planète et sa sauvegarde. Les possibilités d'affaires sont variées tant il y a de travail à faire dans ce domaine, de l'ouverture d'un commerce bio, à la création d'un produit, en passant par l'organisation d'activités respectueuses de l'environnement.

Définition de l'entreprise bio

Le terme "bio" peut recouvrir plusieurs réalités, mais on considère généralement que peuvent s'attribuer ce qualificatif celles qui exercent leur activité dans le respect de l'environnement, autant en ce qui concerne les produits commercialisés que le mode de fonctionnement.

À cela doit s'ajouter un comportement éthique, car la clientèle de ce marché apprécie peu les agissements trop mercantiles et les modes de fonctionnement douteux.

Des idées d'entreprises

Un entrepreneur bio peut se lancer dans une activité classique de ce domaine ; agriculteur, vendeur de fruits et légumes, jardinier, gérant de magasin de nourriture bio, boulanger pâtissier, cuisinier, créateur de produits, constructeur..., mais l'activité bio c'est beaucoup plus que cela.

En fait, pratiquement toutes les activités peuvent être déclinées sous l'appellation "bio", comme un masseur qui n'utilisera que des produits bio, un organisateur d'événements qui orientera toutes ses manifestations dans le domaine du bio, un rédacteur qui écrira un ebook sur le bio...

Toutes les idées sont valables, il faudra seulement les étudier à fond et vérifier qui en sera la clientèle potentielle, mais en termes d'organisation, il n'y a pas de différences par rapport à une entreprise traditionnelle, à l'exception peut-être de l'attention qui doit être apportée aux problèmes de transport.

Les formations "bio"

Il est tout à fait possible de devenir entrepreneur bio avec une formation classique en école de commerce, d'autant qu'il existe peu de formations spécifiques au bio, à l'exception de quelques unités de valeur en universités, d'un master en écogestion ou des écoles d'agronomie. C'est donc l'auto-formation qui prédomine dans ce secteur, l'idéal étant de s'informer auprès de ceux qui sont déjà installés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018