Excite

Entretien d'embauche : l'employeur a-t-il tous les droits ?

Après avoir envoyé de nombreux CV, voici enfin venue l'heure de l'entretien d'embauche. Le candidat a rassemblé tous les conseils qu'il a pu trouver pour réussir cet entretien, mais est-il bien conscient du fait que l'employeur n'a pas tous les droits ?

Si l'employeur peut poser beaucoup de questions pour mieux connaître les candidats, il faut savoir qu'il doit se limiter à celles qui sont en relation avec le poste et qu'il n'a donc pas le droit de poser des questions d'ordre privé, religieux, politique ou concernant la santé.

Il ne peut donc pas non plus demander à une femme si elle est enceinte. Toutefois, s'il pose ce genre de question, inutile de monter sur ses grands chevaux, il suffira d'esquiver en lui demandant quel est le rapport avec le poste, et il devrait comprendre que sa question est déplacée.

Par contre, l'employeur n'est pas obligé d'accepter un CV anonyme, puisque le décret d'application de la loi sur l'égalité des chances n'a pas été promulgué et cette loi est donc restée sans suite.

De plus, le candidat devra éviter de mentir sur son CV, car l'employeur est parfaitement en droit de vérifier toutes les informations figurant sur ce document et de demander à voir diplômes et certificats de travail ou de stages. Par contre, il ne peut demander à voir les anciens bulletins de paye du candidat. Il peut également soumettre le candidat à un test professionnel ou à un test graphologique.

Enfin, on ne le dira jamais assez, mais les réseaux sociaux ou un blog personnel peuvent permettre à un éventuel employeur d'obtenir des informations qui ne sont pas toujours à notre avantage, alors attention...

Photo : bpsusf (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017