Excite

Le métier d'ergothérapeute

L'ergothérapeute exerce un métier paramédical qui participe aux soins d'une personne. En effet, celui-ci va rééduquer grâce à une activité manuelle ou artistique des personnes souffrant d'un handicap neuropsychologique ou tout simplement moteur. Le but étant de parvenir à aider les personnes à retrouver une certaine autonomie dans leur vie professionnelle et personnelle.

L'ergothérapeute avant d'envisager de commencer ses séances devra établir un bilan de la situation. Il évalue la nature du handicap, il évalue les capacités à exécuter certains mouvements indispensables afin de déterminer son degré d'autonomie et de l'aider à progresser. Une fois que l'état a été déterminé, il pourra alors mettre en place le traitement qui sera parfaitement adapté à la situation et qui répondra à des objectifs précis concernant l'amélioration de la vie quotidienne du patient. C'est souvent aussi l’ergothérapeute qui détermine les aides techniques qui peuvent contribuer à plus de confort dans le quotidien. Ainsi il peut intervenir sur l'aménagement du cadre de vie, la communication, l’alimentation, l’habillage et l'hygiène.

Il participe vraiment à la vie du malade et aux relations entre celui-ci et l'extérieur en devenant en quelque sorte celui auquel il faut s'adresser pour obtenir les renseignements. Il doit donc avoir un sens du contact et de la relation humaine, très important. Il peut intervenir au sein d'une équipe dans différents services tels que la traumatologie, la neurologie, la rhumatologie, la psychiatrie, dans les centres de rééducation, les centres de post-cure, les structures médico-sociales ou les établissements pour personnes âgées.

Les patients peuvent avoir tout âge, du jeune enfant au vieillard. Les ergothérapeutes sont en sous-nombre actuellement en France. C'est une profession qui compte 85% de femmes, elle peut être exercée au sein d'un établissement de santé, de soin, dans le secteur public et privé ou bien encore en profession libérale. Un ergothérapeute peut exercer en dehors du secteur médical, il peut intervenir en tant que consultant dans divers projets comme la prise en compte du handicap dans différents projets concernant des produits ou des aménagements. Les assurances font appel à eux pour évaluer les séquelles et déterminer les indemnités versées dans le cadre d'un handicap.

Pour exercer ce métier, il faut être capable de s'adapter à toutes les situations et de faire face à toutes les sortes de handicap. Il faut être persévérant et dynamique, car les traitements sont souvent longs et il faut en permanence motiver les patients à faire des efforts. Il faut aussi avoir de réelles qualités humaines afin de comprendre, de partager, d'être capable d'empathie et faire preuve d'une grande patience. L'état d'esprit des patients n'étant pas toujours le même.

Sélection, études et salaires

Si le concours est ouvert aux candidats ayant obtenu le Bac dans n'importe quelle filière, les Bacs S et ST2S sont plutôt avantagés. Sans ce diplôme, il faut justifier de 5 ans d'expérience professionnelle. Les candidats doivent avoir 17 ans au moins. Les études se font dans des écoles spécialisées sur une durée de 3 ans. Il existe huit écoles en France, trois d'entre elles, Lyon, Nancy et Bordeaux ne sont accessibles qu'après une classe préparatoire à la faculté de médecine. Un ergothérapeute à l'hôpital démarre sa carrière à 1 400 euros en moyenne. Dans le secteur privé, les salaires sont un peu plus élevés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018