Excite

James Bond : un métier d'avenir ?

Le métier d'espion est, dans la réalité, beaucoup moins romantique que ne le laissent croire les films de James Bond. Ils dépendent de la DGSE (Direction générale de la sécurité intérieure) dont les locaux se trouvent dans le XXe arrondissement de Parie, en bordure du périphérique, dans un immeuble anonyme.

Il est vrai que, pour entrer dans ce bâtiment, il faut montrer patte blanche, car les 4.500 personnes qui y travaillent le font dans le secret. Leur mission s'exerce sous l'autorité du Président de la république, du premier ministre et du ministre de la défense.

Elle consiste à recueillir, de façon souvent clandestine, et à analyser des informations pour assurer la sécurité de l'état, empêcher les actes terroristes, libérer des otages… en utilisant parfois des outils très sophistiqués comme les images satellites.

La DGSE recrute aussi bien des ingénieurs que des linguistes, des analystes, des informaticiens, ou même tout simplement des assistants administratifs. Il faut toutefois posséder la nationalité française et passer au travers de l'enquête de sécurité.

En ce moment, et jusqu'en 2015, un vaste plan de recrutement est en cours dans les métiers du renseignement qui concerne 690 personnes, dont 300 ingénieurs. Seront aussi recrutés des jeunes diplômés, avec ou sans expérience, spécialisés en biologie, chimie, nucléaire, mathématiques et langues rares, ainsi que des bac+2, par exemple DUT en télécommunications ou documentation.

Pour se faire recruter, il suffit d'envoyer un CV et une lettre de motivation, par courrier, au ministère de la Défense et ceux qui terminent leurs études pourront tout simplement demander un stage, qui débouchera une fois sur deux sur une embauche.

Photo : Anonymous9000 (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017