Excite

Français du monde I L'interview d'Alain en Californie

  • Alain

Dixième volet de notre rubrique des "Français du monde". La semaine dernière, Caroline nous présentait sa vie en Asie. Aujourd'hui, c'est Alain qui nous parle de la Californie et que vous pouvez découvrir à travers son blog A nous la Californie.

Qui es-tu et comment était ta vie avant de quitter la France ?
Je suis Alain, 31 ans, ingénieur en développement informatique. C'est en fait la seconde fois que je quitte la France. Après une première expatriation sur la côte Est des USA avec mon épouse Adeline de 2008 à 2010, nous sommes revenus 4 années en France et y avons agrandi la famille avec l'arrivée de Thomas, qui a désormais 18 mois. Nous avions acheté une maison, étions tous deux salariés en CDI dans de bonnes entreprises. Sur le papier, tout était parfait dans le meilleur des mondes. Dans les faits, nous ne nous y retrouvions pas. Les grands espaces, la liberté, la vie Américaine nous manquaient. Une fois qu'on y a goûté, c'est difficile de faire marche arrière ! Il nous fallait donc à nouveau tout changer, ce que nous avons fait cet été.

Qu’est-ce que tu fais actuellement ?
Je dirige ma propre société de consulting en informatique à Sacramento, où je travaille pour des clients locaux comme le gouvernement de l'état de Californie mais aussi à l'international. Avec internet, de nos jours, tout est rendu facile : Avoir une réunion avec un client à Londres puis travailler sur un contrat en Afrique du Sud peut se faire depuis son bureau à la maison ! Nous voyageons aussi souvent que possible, car c'est l'une des raisons majeures de notre retour aux USA : Découvrir, explorer, en profiter !

Pourquoi as-tu quitté la France ?
Notre première expatriation nous a ouvert les yeux sur beaucoup de choses. Revenir dans son pays natal après une telle expérience n'est pas évident, car on vit un décalage au quotidien. On se rend compte que l'on ne partage plus certaines mentalités, on est choqué par ce qu'on lit ou entend, que ce soit de la politique au traitement de l'information ou même tous les jours au quotidien. Ce qui était normal avant de partir à l'étranger était devenu inacceptable. En France, on a tendance à avoir des avis arrêtés sur tout, à vouloir tout faire rentrer dans des cases, et j'avais le sentiment de ne pouvoir entrer dans aucun d'entre elles. Typiquement, les Américains sont parmis les plus optimistes au monde, tandis que les Français sont les plus pessimistes. Passer de l'un à l'autre est un véritable gouffre ! Professionnellement, je ne voyais rien d'autre qu'une évolution lente, alors qu'aux USA les choses allaient si vite... J'ai donc commencé à créer mon activité de travail en freelance, et inévitablement mes clients venaient en grande majorité d'Amérique du Nord. L'activité a grossi, grossi.... jusqu'à ce que je quitte mon poste en CDI pour me concentrer dessus à plein temps. Et enfin envisager le retour aux USA !

Pourquoi as-tu choisi la Californie pour vivre ?
C'était un choix naturel pour nous, car après avoir vécu à côté de Philadelphie sur la côte Est, nous voulions essayer la côte Ouest où plusieurs voyages nous avaient permis de découvrir San Francisco, Los Angeles, Las Vegas, le Grand Canyon, Yellowstone... C'est simple, l'ouest c'est les grands espaces, la liberté totale, le sentiment qu'il reste tant de choses à conquérir. Depuis la ruée vers l'or jusqu'à Hollywood et la Silicon Valley, la Californie est la terre de tous les extrêmes et de tous les possibles, que ce soit en termes de climat ou d'opportunités professionnelles ! Travailler dans un environnement créatif en mouvement constant sous le soleil et les palmiers, on ne peut pas vraiment demander mieux.


Tu retournerais vivre en France ? Je ne pense pas. Aujourd'hui, je ne vois absolument pas comment nous pourrions trouver une telle qualité de vie en France. Il faudrait vraiment ne plus avoir d'autre solution pour envisager un retour.

Qu’est-ce qui te manques le plus de la France ?
Facile : La bonne bouffe ! Le pain, les fromages, la charcuterie... Il est impossible (ou extrêmement coûteux et difficile) de trouver tous les ingrédients pour reproduire parfaitement les menus à la française. Alors quand on rentre en France, on apprécie 100 fois plus chaque repas.

Et ce qui te manque le moins ?
Le ciel gris, la pluie et le pessimisme ambiant.

Raconte nous rapidement ton expérience en Californie.
Nous sommes arrivés début juillet sous le soleil de Sacramento, avec seulement 3 petites averses de pluie durant les 100 premiers jours de notre aventure. Le climat est incroyable. Nous avons déjà pas mal voyagé avec plusieurs road-trips en Californie et dans les états voisins. Nous racontons tout ça en détails sur notre blog "A nous la Californie". Professionnellement, tout se passe pour les mieux avec de nouvelles opportunités tous les jours... Ici, les gens font simplement confiance aux autres. C'est un vrai plaisir. On réapprend à dire "mais c'est super !" plutôt que "c'est pas mal mais bon...". Disons que nous avons retrouvé le pays comme nous l'avions laissé en 2010... avec les palmiers en plus cette fois-ci.

Merci Alain !

Découvre aussi Emploi international : comment partir à l'étranger ?

Si toi aussi tu es un Français du monde et que tu veux nous raconter ton expérience, n’hésite pas à nous écrire à info.fr@populis.com en indiquant “Français dans le monde”… Nous serons ravis de raconter ton histoire !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017