Excite

Français du monde I L'interview d'Anne en Allemagne

  • Anne

Huitième volet de notre rubrique des "Français du monde". La semaine dernière, Lucas nous présentait sa vie en Nouvelle-Zélande. Aujourd'hui, c'est Anne qui nous parle de l' Allemagne et que vous pouvez découvrir à travers son blog Le Salon de Thé Berlinois.

Qui es-tu et comment était ta vie avant de quitter la France ?
J'ai 28 ans, je suis originaire de Lille et j'ai grandi en Bretagne. Avant de venir en Allemagne, j'ai fait un master d'allemand à Brest.

Qu’est-ce que tu fais actuellement ?
Actuellement, j'habite à Berlin et je travaille dans une start-up de Webmarketing, dans le service rédactionnel. Le même jour où j’ai envoyé mon mémoire de master par la poste, j'ai commencé par un stage de six mois puis j’ai enchainé par un CDD puis un CDI. Cela fait désormais trois ans que je suis dans cette entreprise. A mes heures perdues, je fais de la couture, du yoga, du volley, je bois du thé et j'adore les sorties culturelles (underground ou non).
J'ai créé un blog : Le Salon de Thé Berlinois, qui donne des bonnes adresses culturelles aux Français de Berlin, mais qui livre aussi pas mal d'interviews. Mon objectif est d’offrir une véritable mine d'informations à mes lecteurs. Le site me permet également de rencontrer des gens formidables : artistes, créateurs, chefs cuisiniers, blogueurs guides…

Pourquoi as-tu quitté la France ?
Aujourd’hui et avec un master d'allemand en poche, je pense avoir peu de perspectives sur le marché du travail en France. La première fois que j'ai vraiment quitté la France, c'était il y a environ huit ans. Mes notes d'allemand en fac de LEA (Langues Etrangères Appliquées) étaient catastrophiques et j’étais vraiment motivée pour améliorer mon niveau de langue. Par ailleurs, j'avais besoin de repartir à zéro, de souffler et de voir autre chose. Après une année comme jeune fille au-pair dans le sud de l’Allemagne, j’ai changé de filière pour aller en LCE allemand, par amour pour cette langue.

Pourquoi as-tu choisi l'Allemagne pour vivre ?
Ici, les gens sont accueillants et chaleureux ce qui contredit le cliché de l'Allemand froid et droit. Et puis j'ai toujours adoré la langue allemande – ma mère est bilingue français-allemand et ma première professeur de collège a été la première qui m’a donné envie de voyager. Mais la principale raison pour laquelle je suis venue vivre en Allemagne, c’est aussi et surtout pour rejoindre mon compagnon allemand, rencontré lors de mon année Erasmus. Pourquoi je suis venue vivre à Berlin ? C'est un peu le hasard, je n'avais pas forcément envie de déménager dans une métropole à l'origine ! J'ai posé des candidatures pour trouver un job un peu partout dans le Nord de l'Allemagne et dans l'Est. La première boîte qui m'a dit "on te prend" était à Berlin. Finalement j’ai été assez agréablement surprise par cette ville : elle me surprend en permanence par ses paradoxes, sa richesse culturelle, historique et artistique. Il y a toujours quelque chose de fou et d'inconventionnel à découvrir.

Tu retournerais vivre en France ?
Ce n'est pas dans mes projets pour le moment ! Mais il se peut que je me rapproche de la frontière française dans les années qui viennent (vers Freiburg).

Qu’est-ce qui te manques le plus de la France ?
Il y a un terme allemand que j’aime beaucoup pour décrire ce mal du pays : « Heimweh ». J’ai du Heimweh pour ma famille, mais aussi pour mes deux meilleures amies que je ne vois que très rarement. La mer aussi ! Ici, on se baigne dans les lacs, mais ce n'est pas pareil. Il n’y a rien de plus sauvage et méditatif que la mer et ses spectacles grandioses et lunatiques.

Et ce qui te manque le moins ?
La politique ! Mais en vrai je n'ai plus beaucoup d'attaches à la France, à part peut-être les raisons citées ci-dessus.

Raconte-nous rapidement ton expérience en Allemagne.
Cela fait environ huit ans que je vis en Allemagne et j’ai pas mal roulé ma bosse. J'ai commencé par une année comme jeune fille au-pair à Constance (dans le sud). J'ai ensuite passé mes étés à Constance pour servir dans un resto. Puis j'ai fait un an d’Erasmus et deux ans d'assistanat à Kiel dans le Nord, dans le cadre de mes études. Désormais, j'ai atterri dans la capitale allemande il y a trois ans et je m'y plais beaucoup ! Cette ville est très spéciale et est très inspirante, elle réveille en chacun de nous une créativité nouvelle.

Merci Anne !

Découvre aussi Envie d'un voyage à Berlin pas cher?

Si toi aussi tu es un Français du monde et que tu veux nous raconter ton expérience, n’hésite pas à nous écrire à info.fr@populis.com en indiquant “Français dans le monde”… Nous serons ravis de raconter ton histoire !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017