Excite

Français du monde I L'interview de Laëtitia à Los Angeles

  • Laëtitia

Quatrième volet de notre rubrique des "Français du monde". La semaine dernière, William nous présentait sa vie en Irlande. Aujourd'hui, c'est Laëtitia qui nous parle de Los Angeles et que vous pouvez découvrir à travers son blog Ma vie à Los Angeles

Qui es-tu et comment était ta vie avant de quitter la France ?
Je suis Laëtitia, j'ai 27 ans et j'habite à Los Angeles depuis 5 ans. Avant de partir je vivais à Versailles et je venais tout juste de me marier. J'était plus ou moins au chômage et je ne me sentais pas à l'aise du tout. Du coup quand mon mari s'est vu proposé l'opportunité d'être muté, j'aurai dit oui quelle que soit la destination car j'avais un très gros besoin de changement. Malheureusement pas de possibilité pour moi d'obtenir un permis de travail sur place mais ce n'est pas comme si je renonçais à une carrière.

Qu’est-ce que tu fais actuellement ?
Je me suis cassé la jambe donc en ce moment je guéris! Mais avant ça je faisais beaucoup de sport (d'où la jambe cassée), au moins 8 h par semaine, 6 heures de roller derby, du yoga et natation ou jogging, marche... J'étais la personne la moins sportive du monde avant de venir mais on est obligé de s'y mettre quand on arrive. Je fais aussi du volontariat pour la league de roller derby, pour une association française (Los Angeles accueil), j'ai essayé la Croix Rouge mais ça n'a pas été le coup de foudre et les associations d'aides aux animaux sont surchargées de volontaires car c'est une habitude américaine d'aider son prochain, et les animaux ont beaucoup de succès, donc je vais tenter les musées. Je fais moins de photo qu'avant mais je vais m'y remettre.

Pourquoi as-tu quitté la France ?
Je ne pensais pas partir si longtemps (on s'était donné 6 mois). Donc on n'a pas vraiment quitté la France, c'était plutôt partir à l'aventure et découvrir autre chose. Je ne me souviens pas vraiment de ce que je faisais en France mais je n'en garde pas un souvenir ému.

Pourquoi as-tu choisi les Etats-Unis pour vivre ?
Je n'ai pas choisi la destination. Je ne savais même pas où c'était et n'avais jamais vraiment rêvé de la Californie... Pas de rêve américain pour moi!

Tu retournerais vivre en France ?
Oui. Ce serait sûrement délicat et frustrant, mais je suis sûre que la vie serait différente de celle que j'avais avant. Ça permettrai de découvrir une nouvelle région peut être, et surtout de pouvoir voyager partout en Europe, le gros regret! Mais l'argent et la motivation manquaient à l'époque. Aujourd'hui on essaye de visiter autant qu'on peut, mais les États Unis sont grands et il faut encore plus d'argent, et les jours de vacances se font rares! Donc oui, voyager serait la motivation numéro 1 pour un retour en France.

Qu’est-ce qui te manques le plus de la France ?
Je dirai les amis et la famille. Ils vivent très bien sans nous donc c'est quelque chose avec laquelle il faut apprendre à vivre rapidement. De notre côté toute notre vie change, pour eux c'est juste deux absents.

Et ce qui te manque le moins ?
Des fois les soirées d'hiver me manquent un peu, mais en gros: la météo. Rien de tel que d'être en short et T shirt toute l'année, pas besoin de se demander s'il va pleuvoir ou faire froid. Je déteste les pulls et j'ai la pluie et la neige en horreur (ici on la voit de loin sur les montagnes. On a été pris dans une tempête de neige une fois et c'était amusant, mais juste une fois). Les gens ne me manquent pas du tout. Rien ne vaut la gentillesse et l'ouverture des Américains. Oui ils sont moins sérieux en amitié mais au quotidien c'est un bonheur. Quand je croisais des Américains en France je les trouvais fous à parler avec tout le monde et s'amuser sans complexes, mais en fait ils sont tous comme ça!

Raconte nous rapidement ton expérience aux Etats-Unis.
Je ne parlerai pas d'expérience puisque c'est l'endroit où j'ai le plus vécu dans ma vie. Je suis arrivée à 22 ans donc la majorité de ma vie d'adulte s'est déroulée ici pour le moment. J'ai vraiment la sensation d'avoir enfin trouvé ma place, mais il y a quand même un certain vide. Le plus triste dans une vie d'expat ce sont les amis qui vont et viennent sans arrêt donc on est en permanence dans un état de manque, compensé par les découvertes. On s'est mis plus ou moins d'accord avec mon mari que si on obtient une carte verte (il nous reste 2 ans de visa), on rentrerait en France (ou ailleurs) au bout de 10 ans ici. On ne sait pas du tout de quoi l'avenir est fait donc on préfère ne rien planifier mais c'est bien de se mettre des limites dans le temps. Du coup sur toute une vie ce sera peut être juste une expérience!

Merci Laëtitia !

Découvre aussi Vacances à Los Angeles : la Cité des Anges

Si toi aussi tu es un Français du monde et que tu veux nous raconter ton expérience, n’hésite pas à nous écrire à info.fr@populis.com en indiquant “Français dans le monde”… Nous serons ravis de raconter ton histoire !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017