Excite

Français du monde I L'interview de Virginie en Thaïlande

  • Virginie

Quinzième volet de notre rubrique des "Français du monde". La semaine dernière, Elisa nous présentait sa vie en Roumanie. Aujourd'hui, c'est Virginie qui nous parle de la Thaïlande et que vous pouvez découvrir à travers son blog dessales thaïstory.

Qui es-tu et comment était ta vie avant de quitter la France ?
Je m'appelle Virginie, j'ai 40 ans bientôt, je suis mariée et j'ai deux enfants scolarisés en maternelle et primaire. Avant de quitter la France je déménageais souvent, depuis 1997, date à laquelle j'ai quitté l'université pour partir à Londres. Je suis revenue un an après, ravie de cette expérience mais peu sûre de mes choix professionnels. Je ne regrette pas puisque j'ai travaillé en France ensuite, dans des domaines variés qui m'ont passionnée (recrutement, insertion professionnelle, ressources humaines). J'ai poursuivi mes études 7 ans après, en master 2 de psychologie du travail. J'ai eu des CDI, des CDD, car les déménagements, cette fois liés à la carrière de mon mari, ne m'ont pas toujours permis de m'installer dans la durée. J'ai donc vécu en Normandie, dont je suis originaire, à Toulouse, en Saône et Loire et en Dordogne avant de partir pour une expatriation liée au travail de mon mari, en Thaïlande.

Qu’est-ce que tu fais actuellement ?
Je suis mère au foyer toute la semaine seule avec mes filles et le week-end en famille. Je prépare un projet en bénévolat auprès d'enfants francophones. Je vais reprendre des cours d'anglais et je fais du fitness deux fois par semaine. J'ai aussi créé un blog, qui était destiné à la famille et aux amis au départ, puis mon mari l'a diffusé plus largement. Je m'en sers d'exutoire bien souvent...

Pourquoi as-tu quitté la France ?
J'ai essayé de convaincre mon mari de rester, dans un premier temps, puis le contexte professionnel de son entreprise a finalement pris le dessus, mêlé à une certaine curiosité de ma part pour l"inconnu... Alors j'ai positivé et finalement participé au projet de vivre en famille une aventure incroyable en Asie.

Pourquoi as-tu choisi la ThaÏlande pour vivre ?
Parce que l'entreprise de mon mari avait un poste à pourvoir là-bas qui s'apparentait à un vrai challenge professionnel et personnel. Et nous aimons les challenges. Ensuite parce que cette mission était temporaire, prévue pour trois à cinq ans qui vont peut-être même s'écourter à deux....finalement.

Tu retournerais vivre en France ?
OUIIII

Qu’est-ce qui te manque le plus de la France ?
La culture, la langue, les amis, la famille, les saisons, les paysages, la brume, le froid sous la couette, les feux de cheminée, les promenades en forêt, les visites de musées, l'Europe à deux pas, ses beautés, ses luttes, son histoire, ses forces et ses faiblesses, dois-je en rajouter???? A l'heure où je vous écris, j'aimerais être dans la rue en hommage pour Charlie Hebdo.

Et ce qui te manque le moins ?
Le gris du ciel, la pluie, que l'on a ici aussi.

Raconte nous rapidement ton expérience en Thaïlande.
Nous avons vécu 7 mois tous les 4 à Ranong, près de la frontière Birmane. Nous n'avons trouvé que des obstacles sur notre route pour scolariser les filles, et nous avons finalement fait le choix de vivre séparément. Je suis partie avec elles sur l'île de Koh Samui, à 7h de trajet de Ranong, en raison des solutions écoles qui s'y trouvent. Aujourd'hui nous en sommes ravies! Excepté pour la vie de famille... J'ai aussi commencé à construire quelques amitiés, depuis 8 mois que nous sommes installées. Et je prépare un projet en bénévolat avec Bernadette Dullin du site internet Happyparents qui est une aide précieuse pour les mamans à la maison comme moi. Je n'aurai pas beaucoup d'intérêt à payer pour obtenir un work permit sur cette toute petite activité à temps partiel pour le moment (plus de 1000 euros). Je veux rester disponible pour les filles, ça faisait partie des avantages que je souhaitais garder dans cette expatriation. Notre vie nous convient mieux sur cette île, même si des obstacles, on en a connus ici aussi. Maintenant on vit cette configuration familiale du mieux que l'on peut, dans l'attente du retour, espérons en 2015. L'Asie m'a appris à faire des choix difficiles, et à me battre, plus qu'avant. Je me sens fière d'avoir tenu ce challenge mais si c'était à refaire???..quand je serai rentrée, je vous dirai ce que j'en pense. Là je manque de recul pour apprécier tous les bienfaits de cette aventure à leur juste valeur. Comme le dit Bouddha : "Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent."

Merci Virginie !

Découvre aussi Circuit Thaïlande, des itinéraires découverte fascinants

Si toi aussi tu es un Français du monde et que tu veux nous raconter ton expérience, n’hésite pas à nous écrire à info.fr@populis.com en indiquant “Français dans le monde”. Nous serons ravis de raconter ton histoire !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017