Excite

Horloger, un métier en pleine reprise

Les métiers de l'horlogerie, qui ont connu une période de baisse d'activité, sont aujourd'hui en pleine reprise. Comment devient-on horloger ?

L'horloger est un artisan qui confectionne, vend et répare les pièces de tout type d'appareil mesurant le temps (montres, réveils, pendules, carillons, etc.). Les jeunes, attirés par cette profession, peuvent suivre une formation dans l'une des écoles spécialisées : en France à l'école d'Horlogerie de Besançon et en Suisse où l'industrie horlogère est implantée.

Ce spécialiste de l'horlogerie doit être doté d'une bonne habileté manuelle compte tenu de la petite taille des pièces. Il est nécessaire de faire preuve de minutie, patience et délicatesse pour exercer ce métier noble.

Même si le segment des montres mécaniques est moins représentatif, l'horloger est toutefois sollicité par bon nombre de personnes désirant restaurer ou réparer de belles pièces de collection. Il peut se spécialiser dans la microtechnique.

L'horloger exerce son métier dans un atelier ou dans une entreprise de fabrication et peut être amené à travailler avec les bijoutiers-joailliers. Il a également la possibilité de s'installer à son compte.

Pour exercer cette profession, le CAP d'horloger est le diplôme de base. Toutefois, le DMA (Diplôme des Métiers d'Art) et le BM (Brevet de Maîtrise) sont les diplômes les plus appropriés. Des diplômes spécialisés sont également un plus pour les employeurs, comme le CAP et le BEP microtechnique, micromécanique ou le Bac Techno STI en génie civile option microtechnique.

Les jeunes en quête des métiers de l'horlogerie seront vite passionnés par cette activité. Même si le salaire de début de carrière n'est pas très motivant, l'horlogerie suscitera des vocations.

Photo : Huff Duff (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017