Excite

Ingénieur pétrolier, quelle formation ?

La France n'étant pas très pourvue de forages, l'ingénieur pétrolier exerce principalement dans les pays producteurs de pétrole.

Le rôle de l'ingénieur pétrolier est extrêmement riche et implique bon nombre de responsabilités. Il est chargé entre autres de détecter les lieux d'où l'on pourra extraire le pétrole, établir un compte-rendu précis du rendement possible de chaque forage, de la qualité du pétrole, et devra organiser le planning de chaque extraction. Il se voit confier la gestion des équipements, mais également le suivi de chaque chantier : tests, avancement, etc.

Voici une profession qui permet de voir loin et les opportunités d'évolution sont réelles. L'ingénieur pétrolier a la possibilité, après plusieurs années d'expérience, de s'installer à son propre compte, dans son propre bureau d'études : une profession à hauts revenus.

Pour devenir ingénieur pétrolier il est impératif d'avoir un niveau Bac +5. Aucune formation n'est à proprement parler spécifique à cette profession. Toutefois, il est préférable d'avoir suivi un cursus dans les domaines suivants : ENSPM (Ecole Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs) Ecoles d'Ingénieurs des Mines, Ponts-et-Chaussées, Gaz, Raffinage, Génie électrique…

Les spécialisations sont nombreuses à intéresser les entreprises pétrolières. Des informations peuvent être trouvées sur le site de l'Union Française des Industries du Pétrole ufip.fr.

Le salaire mensuel d'un ingénieur pétrolier débutant oscille entre 2900 et 3400 € bruts. Cette rémunération peut paraître alléchante, mais elle est en rapport avec la mobilité géographique inévitable. Ce salaire varie également en fonction de l'entreprise pétrolière pour laquelle l'ingénieur intervient.

Enfin, la carrière d'un ingénieur pétrolier implique de nombreux changements de postes à raison de 2 à 3 tous les dix ans.

Photo : Pierre (Paris) (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017