Excite

La crise de la viande de cheval a des répercussions sur l’emploi

La crise de la viande de cheval aura eu raison de la production de lasagnes et de hachis parmentier dans l'usine Nestlé de Beauvais. En effet, Nestlé a décidé d'arrêter en 2014 la production de lasagne et hachis parmentier surgelés dans son usine de Beauvais(Oise), en raison d'un effondrement des ventes depuis le scandale de la viande de cheval, selon un communiqué de la direction de Nestlé en France.

« On va arrêter les plats cuisinés à Beauvais et on est en train de voir avec les partenaires sociaux comment on peut transférer les quelque 120 postes de l'activité plats cuisinés sur l'autre activité de l'usine, les crèmes glacées», a expliqué une porte-parole du groupe suisse.

Nestlé n'a pas été directement touché par cette fraude, au cours de laquelle de la viande de cheval a été introduite dans des millions de plats préparés censés contenir uniquement du boeuf. Mais la suspicion à la suite de ce scandale fut telle que les ventes de plats préparés ont chuté de 40% au plus fort de la crise, rappelle la porte-parole. Et aujourd'hui, elles sont toujours en repli de 25%, ajoute-t-elle.

Selon les dernières informations fournies par le directeur du site de Beauvais Patrice Raut sur le « projet de transformation » du site, qui vise parallèlement l’amélioration de la productivité du secteur des crèmes glacées, l’entreprise prévoit 165 suppressions de postes « sans licenciement». M. Raut poursuit : « Il y aura des propositions de mobilité interne dans l’usine de Beauvais et nous allons entrer en négociation avec les partenaires sociaux sur la mise en place de mesures d’aménagement de fin de carrière ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018