Excite

L’armée de l'air recrute massivement

  • Getty Images

Le volume d’emplois à pourvoir par l’armée de l'air est assez considérable, «de deux mille à trois mille personnes par an», selon le chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Denis Mercier, qui poursuit: «Aujourd'hui, notre gestion des ressources humaines s'est stabilisée, mais dans les années à venir, la progression sera de 50 %».

L'emploi dans l'armée de l’air est un vaste domaine: une ouverture à tous les secteurs de l'économie et un peu plus de cinquante métiers (aéronautique, sécurité, protection, restauration, etc.). Cependant, la durée de l'emploi est variable et il s'agit donc de «gérer les ressources humaines par le flux». Les carrières sont de deux types : les gens qui sont sous contrat (à l’image des contrats à durée déterminée renouvelables) et les carrières longues.

En termes de profil, l'armée de l'air cible les jeunes de 18 à 25 ans, de la classe de troisième jusqu'à bac + 5. Le message de sa campagne est ainsi concentré sur l’accompagnement. «L’armée de l’air n’est pas une armée technique dans laquelle les jeunes pourraient ne pas se projeter. Au contraire, il y a un métier pour chacun. Le but est qu'ils progressent tout le temps. Peu importe qu'ils soient diplômés puisqu’on assure leur formation initiale, puis la formation continue, avec un accompagnement de plus en plus personnalisé», ajoute le général Mercier.

Concernant les comparaisons de salaires avec le privé, pour certaines professions comme celle de pilote, le différentiel peut atteindre - 20 à - 30 %, mais pour d'autres, comme mécanicien, il n'y a quasi pas d'écart. Pour les métiers peu payés, la rémunération dans l’armée est même plutôt favorable. La précédente campagne de recrutement, en 2011, avait rencontré un grand succès.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017