Excite

Le gouvernement encourage les start-up numériques françaises

Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique, a présenté la French Tech. Selon les termes de Fleur Pellerin sur le site du ministère: « La French Tech, c’est d’abord une ambition: construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement international des startups numériques françaises. L’objectif, c’est de tout faire pour que les prochains Google naissent et se développent ici, en France et en Europe ! Or, ces pépites ne se développent pas n’importe où. Elles se concentrent dans des écosystèmes urbains favorables et très dynamiques. La French Tech, c’est donc d’abord le rassemblement des métropoles françaises avec un dynamisme entrepreneurial, porteuses d’un projet ambitieux, fédérateur et véritablement transformateur en faveur de leurs entrepreneurs numériques, à même d’attirer les talents du monde entier ! » Vaste programme donc.

La French Tech est structurée autour de trois axes. Tout d’abord, la mobilisation des écosystèmes sur les territoires. Ensuite, une accélération des moyens: 200 millions d'euros investis dans des initiatives privées (les programmes d’accélération) qui aident les entreprises numériques à croître plus vite pour devenir des champions internationaux. Enfin, l’attractivité avec 15 millions d’euros pour la promotion internationale de la French Tech.

Les financements s’inscrivent dans le Programme d’Investissements d’Avenir. Le pilotage est assuré par la Mission French Tech au sein du ministère délégué à l’Economie numérique. La Mission s’appuie sur l’opérateur Caisse des Dépôts qui coordonne les actions de bpifrance, pour le soutien aux programmes d’accélération, d’Ubifrance et de l’Agence Française pour les investissements internationaux.

Pour conclure, l’appel à labellisation destiné aux écosystèmes métropolitains en région sera publié ce mois. Ses grands principes ainsi que les critères associés sont précisés dans le dossier de présentation. Pour les programmes d’accélération de startups, une consultation nationale sous la forme d’un « appel à idées » est lancée.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018