Excite

Le mouvement Bermuda Sim pour faire tomber le pantalon

Alternant entre 30 et 40° durant les dernières semaines estivales, les températures brésiliennes sont parfois bien difficiles à supporter pour tout le monde. Imaginez donc la situation des personnes qui doivent s'équiper d'une cravate et d'un costume pour se rendre au travail à Rio de Janeiro et dans les autres villes du pays.

Depuis quelques jours, le mouvement carioca #BermudaSim (littéralement « Oui au short ») fait parler de lui sur les réseaux sociaux brésiliens. En effet, les membres de ce mouvement demandent une légère révision du code vestimentaire au travail, revendiquant le droit à l'utilisation du short. Le site internet du mouvement va jusqu'à proposer aux employés de fournir l'adresse mail de leur patron : #BermudaSim se chargera alors de lui envoyer un message expliquant la requête au chef, tout en conservant l'anonymat de l'employé. On se souvient que l’été dernier des conducteurs de trains suédois avaient revendiqué le droit de travailler en short pour lutter contre la canicule.

Les créateurs du site internet #BermudaSim vont même jusqu'à proposer des conseils mode ainsi que les 10 commandements du short/bermuda, parmi lesquels l'interdiction de porter en toutes circonstances un short fleuri, le conseil de revenir au pantalon les jours de réunion, choisir des bermudas ayant une longueur de 3 doigts au-dessus ou en-dessous du genou, en clair des shorts ni trop courts ni trop longs pour le travail au bureau.

Pour l'instant, quelques petites entreprises, ainsi que la mairie de Rio ont choisi de jouer le jeu. Avec presque 7 000 likes/suiveurs sur Facebook, le mouvement prend de l'ampleur et est en train de séduire les travailleurs de plusieurs villes brésiliennes.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017