Excite

Le rapport Bailly sur le travail dominical

L'ex-patron de La Poste Jean-Paul Bailly a remis au gouvernement hier un rapport destiné à mettre de l'ordre dans le dossier complexe du travail du dimanche. A noter que ce rapport était aussi attendu par les partisans d'un assouplissement que par les défenseurs du repos dominical.

Après que les magasins de bricolage Leroy Merlin et Castorama eurent bravé une décision de justice leur interdisant d'ouvrir en septembre et déclenché ainsi une polémique, M. Bailly s'était vu confier la mission de « clarifier le cadre juridique » du travail du dimanche.

Parmi les principaux points, ce rapport propose d'augmenter le nombre de jours dérogatoiresque les maires peuvent accorder, passant de cinq dimanches aujourd'hui à « une dizaine» par an. En revanche le rapport ne préconise pas d'étendre les dérogations permanentes, déjà pratiquées pour la jardinerie ou l'ameublement, à de nouveaux secteurs comme le bricolage.

Rappelons qu’en France, 29% des salariés travaillent habituellement ou occasionnellement le dimanche, et seule une partie d'entre eux a droit à des majorations salariales. Mais pour certains la sanctuarisation du dimanche reste justifiée pour préserver la vie de famille. « Le dimanche ce n'est pas un jour comme les autres, je suis contre la banalisation du dimanche», a ainsi estimé le ministre du travail Michel Sapin.

Les opposants à la généralisation du travail du dimanche, notamment les syndicats, objectent que la banalisation du travail dominical entraînerait la perte des majorations de salaires qui peuvent aujourd'hui exister. Ils soulignent aussi que le volontariat pourrait être remis en cause.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018