Excite

Tarif horaire baby sitter : le revenu de solidarité active

Bien que le tarif horaire d'une baby sitter soit légalement encadré, nombreuses sont les situations dans lesquelles la baby sitter en question ne travaille pas à temps plein. Elle peut donc se retrouver dans une situation financière précaire.

Le revenu de solidarité active, RSA, a pour but principal d'apporter un soutien aux personnes en situation de retour à une activité rémunérée mais dont le salaire mensuel n'atteint pas un certain plafond.

Les conditions d'obtention du RSA considèrent l'âge du demandeur, la situation familiale et les ressources du ménage, dans le but d'assurer un revenu minimum. Ainsi que l'on ait plus ou moins de 25 ans, avec ou sans enfant et selon le montant du salaire mensuel, le droit au RSA varie.

Les démarches à effectuer pour déterminer le droit ou pas au revenu de solidarité active débutent par une estimation de son montant en ligne. Pour cela il convient de se connecter au site de la Caisse d'Allocations Familiales, CAF, et de suivre les indications. Ensuite, un dossier sera à remplir et des justificatifs seront à fournir tous les trimestres. Mais le résultat peut être conséquent. Le tarif horaire d'une baby sitter est concrètement revu à la hausse de manière confortable dès lors que la personne concernée remplit certaines conditions. Le RSA permet de considérer une activité, même à temps partiel, sous le meilleur angle afin de donner un nouvel élan à une activité professionnelle.

Pour plus d'informations sur l'emploi de baby sitter, retrouvez nos pages en ligne.

Photo: Misterhonk_de (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017