Excite

Premier emploi à l'étranger : le VIE

Lorsqu'on est jeune diplômé, il peut être très intéressant d'aller travailler à l'étranger pendant quelques temps. Cette expérience est profitable à plusieurs titres. Tout d'abord, pour l'aspect linguistique car l'immersion est toujours la meilleure façon de maîtriser une langue étrangère.

D'autre part, une telle expérience sera indubitablement un atout par la suite, pour une carrière qui pourra être internationale. Il n'est pas facile de mettre en place ce type d'expérience et c'est un projet qui doit être anticipé et préparé. Inutile de rêver du super poste avec gros salaire, et les avantages qui vont avec, offert par une entreprise française à l'étranger, en toute sécurité. Cela n'existe pas.

On recherchera plutôt à signer un contrat avec une entreprise locale ou à partir en mission VIE (volontariat international en entreprise) ou VIA (en administration), du CAP à bac +5. Le candidat, entre 18 et 28 ans, qui a bien mûri son projet, pourra trouver une mission correspondant à sa formation, en entreprise ou en administration.

Les séjours peuvent durer de six mois à deux ans et le statut est particulièrement intéressant puisque l'indemnité va de 1.100 € à 2.900 €, selon le niveau de vie local, exonérée d'impôts, avec couverture sociale, congés payés, prise en charge du voyage…

Pour le VIA, il suffit de répondre aux offres du site du CIVI. Pour le VIE, le plus fréquent, on est proche d'une recherche d'emploi classique. On fera la liste des entreprises françaises présentes dans le pays qui nous intéresse et on leur présentera les avantages de la formule, sans oublier que ce type de contrat débouche très souvent sur un emploi.

Photo : tiseb (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017