Excite

Marbrier funéraire, rigoureux et délicat

Pour devenir marbrier funéraire, l'une des premières qualités demandées est une excellente condition physique. Il faut détenir le permis poids lourds et être détenteur d'un CAP en marbrerie funéraire. Les CAP en maçonnerie sont les bienvenus.

D'autre part, il est fondamental de connaître la pierre. C'est pourquoi un Baccalauréat professionnel en métiers d'art (arts de la pierre) ou un CAP de tailleur de pierre marbrier, option décoration sont indispensables. Il doit avoir une formation de maçonnerie car sa tâche l'amène aussi à creuser, effectuer les fondations, bétonner et terrasser. Enfin, dans le cas d'une exhumation, c'est le marbrier funéraire qui se doit d'ouvrir et fermer le caveau.

Le métier de marbrier funéraire consiste en la création de caveaux et leur pose. Pour ce faire il convient de creuser et terrasser. Il doit aussi savoir démonter les caveaux. Mais son rôle ne s'arrête pas là : c'est à lui que revient la tâche d'entretenir et restaurer les tombes et participer à l'exhumation.

De nombreuses connaissances sont indispensables dans des domaines différents, à savoir législation de l'inhumation, de l'exhumation, utilisation de matériel hydraulique, maçonnerie, connaissance des rites funéraires, hygiène, sécurité, polissage, taille.

Le marbrier funéraire tient un rôle fondamental dans le lien avec la famille des défunts. En effet, les sépultures sont créées en lien avec les personnes endeuillées et nécessitent un grand respect des vœux, parfois évoqués, du défunt.

Photo : Jean-François Gornet (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017