Excite

Papillonneurs : un nouveau mode d'emploi

Une jeune femme qui est à la fois community manager/styliste/attachée de presse/pigiste/mannequin se décrit comme une papillonneuse ou encore une slasheuse, du nom de la marque de ponctuation, le slash, cette barre oblique signifiant l’accumulation. De plus en plus d’actifs sont multitâches, par choix, par besoin ou les deux.

Ainsi, la multi-activité n’est pas toujours le résultat d’une difficulté économique. En réalité, selon le sociologue Serge Guérin, il existerait deux catégories de slasheurs : « La première, très diplômée, multiplie les jobs pour assouvir une passion. L’autre, pour cumuler des revenus et tisser du lien social. »

Et pour ce spécialiste du travail des seniors, cette situation n’est pas propre à une tranche d’âge : « Cumuler les tâches, ça existe depuis un siècle. Ce qui est nouveau, c’est que ce phénomène touche une nouvelle catégorie de personnes plus diplômées. Une catégorie qui jusque-là avait un parcours très normé. » Pour le sociologue, il existerait en fait un effet de génération : « Face à la crise, même les plus diplômés deviennent précaires et multiplient les statuts. Ils sont donc à la fois dans une quête de sens et de revenus. »

Mais du côté des entreprises, on en pense quoi ? Slasheur rime-t-il avec employeur ? « Aujourd’hui, le côté multitâches peut être valorisé dans une entreprise, ce qui n’était pas du tout le cas avant où elle aurait plutôt été considérée comme une pratique dilettante », explique Serge Guérin. « Il y a une évolution culturelle : la multiplication des identités professionnelles. C’est un phénomène très nouveau rendu possible par la technologie et contraint aussi par une réalité : la crise. »

Ainsi, en multipliant les activités, les slasheurs créeraient leur propre sécurité sociale et seraient moins vulnérables face au chômage. Et en plus ils seraient plus heureux, assure le sociologue : « Ils ne peuvent pas connaître le burn out parce qu’ils fonctionnent à l’envie ! » Alors, demain, tous slasheurs ? « Les deux modèles continueront à cohabiter, tout le monde ne s’épanouit pas en cumulant les emplois ! Mais, on peut être slasheur un temps, une période».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018