Excite

Recherche d’une formation rémunérée : les dispositifs existants

Tout le monde a le droit d’accéder à la formation professionnelle. Que l’on soit salarié, chef d’entreprise ou demandeur d’emploi, pour se reconvertir ou améliorer ses compétences, tout le monde a sa chance. Mais chacun des dispositifs requiert tout de même de remplir quelques conditions. Mais comment s'y retrouver dans la recherche de formation rémunérée ?

Le CIF

Le CIF (Congé Individuel de Formation) est le dispositif vers lequel on se tourne spontanément lorsqu’on recherche une formation rémunérée. Il permet à des salariés en CDI, en CDD ou à des demandeurs d’emploi de se qualifier pour leur emploi actuel ou en vue d’un futur emploi, tout en gardant une rémunération.

Les salariés se voient maintenir leur salaire lorsqu’ils suivent une formation dans le cadre du CIF. Quant aux demandeurs d’emploi, la rémunération est calculée sur un pourcentage de leur dernier salaire, souvent plus intéressante que leurs indemnités chômage. L’indemnisation ASSEDIC est suspendue pendant la durée de la formation et le stagiaire pourra les percevoir à nouveau à l’issue de celle-ci.

Les salariés feront la demande de CIF à leur employeur par courrier mais celui-ci n’est pas tenu d’accepter tout de suite et la demande peut être reportée. Pour avoir droit au CIF, il faut avoir travaillé un certain nombre de mois. La durée est variable selon que le demandeur est en CDI, CDD ou demandeur d’emploi.

Contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage

Le contrat de professionnalisation est avantageux pour le stagiaire comme pour l’employeur. Alors que le stagiaire bénéficie d’une formation gratuite et rémunérée, qu’il peut apprendre un métier concret en alternant théorie et pratique, l’employeur bénéficie de son côté d’aides de l’Etat. Ce contrat est accessible aux jeunes jusqu’à 26 ans et aux adultes inscrits comme demandeurs d’emploi.

Mais les plus jeunes aussi peuvent être en recherche d’une formation rémunérée. A partir de 16 ans, certains souhaitent apprendre un métier et commencer à gagner un peu d’argent. Ils peuvent alors suivre une formation en contrat d’apprentissage.

Autres financements

Pour les personnes qui ne rentrent pas dans les critères du CIF ou du contrat de professionnalisation, il existe d’autres solutions de financements. La recherche d’une formation rémunérée peut s’étendre à des organismes comme le Conseil Général ou le Conseil Régional pour les bénéficiaires du RSA par exemple, ou CAP Emploi pour les travailleurs handicapés.

Un nouveau dispositif est entré en vigueur depuis septembre 2011, offrant une solution de reclassement rémunéré aux salariés ayant subi un licenciement économique. Il s’agit du CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle). Une condition cependant : l’entreprise qui les employait devait compter un effectif inférieur à 1000 salariés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017