Excite

Sony sacrifie 5000 postes en abandonnant les PC

Sony annonce des mesures drastiques pour en finir avec des pertes encore massives. Le géant japonais cède ainsi sa division PC à un fonds nippon et veut supprimer 5000 emplois d'ici à mars 2015.

Sony, neuvième fabricant d’ordinateurs, annonce donc la cession de sa division ordinateurs pour la somme de 40 à 50 milliards de yens, soit entre 300 et 370 millions d’euros. Ainsi l’entreprise va confier au fonds Japan Industrial Partners ses ordinateurs personnels Vaio, faute de rentabilité, et se retirer de ce marché sur lequel il était entré il y a près de 20 ans.

« Une nouvelle société va être créée. Elle sera indépendante et gèrera toutes les activités entourant les PC Vaio dont la marque va être conservée », a expliqué le PDG de Sony, Kazuo Hirai, lors d'une conférence de presse. « Japan Industrial va d'abord se consacrer au marché japonais », a-t-il ajouté, sans être en mesure d'assurer que la marque Vaio perdurera ou renaîtra un jour à l'étranger.

Sony avait commencé à proposer des ordinateurs personnels en 1996, enregistrant un pic de ventes de près de 9 millions d'unités par an, mais pour l'année comptable 2013, il ne mise plus que sur 5,8 millions (un peu moins de 2% du marché mondial) et surtout cette activité est déficitaire. Kazuo Hirai conclut dès lors : « Nous allons concentrer nos ressources sur les smartphones et tablettes ».

Du fait de cette restructuration Sony va réduire de l'ordre de 5000 unités ses effectifs d'ici à mars 2015, dont 3500 hors du Japon, sans donner de détails autres sur la répartition des suppressions de postes. Le groupe emploie un peu plus de 145 000 personnes dans le monde.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017