Excite

Tarif d'une baby sitter en 2013

De nombreux étudiants à la recherche d'un petit complément pour faire face à leurs dépenses cherchent de petits jobs. Le baby sitting est sans doute celui qui attire le plus grand nombre d'entre eux. En effet, la flexibilité des horaires leur permet de concilier études et travail. Quel est le tarif d'une baby sitter en 2013 ? Quelles sont les conditions d'embauche ?

Le salaire et le tarif d'une baby sitter en 2013 dépendent essentiellement de plusieurs critères. Parmi eux, on retrouve le nombre d'enfants à garder, les tâches annexes qui sont demandées ainsi que le trajet qui est nécessaire. Il faut d'abord prendre en compte que le travail au noir est interdit. Il est d'ailleurs dangereux, car l'étudiant n'est pas couvert en cas d'accident et l'employeur n'est alors pas couvert par une assurance.

Le fait d'être déclaré est important, car cela permet au baby sitter de cotiser pour sa retraite et de justifier, au besoin, de fiches de paie. Pour lutter contre la précarité des employés à domicile, la publication d'un décret, adopté dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, permet d'instaurer une garantie du paiement des cotisations sociales. Le chèque emploi service permet de faciliter cette procédure.

Pour inciter les employeurs à établir des déclarations en bonne et due forme, ils se sont vus octroyer une déduction forfaitaire de 0,75 euro par heure. Le tarif légal peut être négocié avec le baby sitter, à condition qu'il ne soit pas inférieur au SMIC horaire qui s'élève à 9,43 euros bruts de l'heure. Côté employeur évidemment avec les charges sociales il revient à 12,16 euros de l'heure. Cependant les parents peuvent bénéficier d'une réduction fiscale de 45% depuis le 1er janvier 2013. Celle-ci est calculée sur le salaire total et les charges sociales et la CAF prend en charge la moitié des cotisations sociales.

Tout dépend de l'âge

L'âge légal autorisant le travail est de 16 ans minimum. Les personnes restent cependant libres d'embaucher un jeune de moins de 16 ans, mais ce n'est pas autorisé par la loi, et elles courent un risque en cas d'accident notamment. Au niveau du tarif, l'âge joue un rôle, car entre 16 et 17 ans, la baby sitter ne touchera que 7,52 euros bruts de l'heure et entre 17 et 18 ans, 8,46 euros bruts de l'heure. Ce procédé est évidemment avantageux, mais dans ce travail, il ne faut pas perdre de vue la maturité de la personne à qui l'on confie ses enfants, et ce quel que soit son âge. Il faut être sûr qu'elle soit capable de faire face à toutes les situations avec un certain sang-froid et de la réactivité. De plus, un mineur ne peut pas travailler au-delà de 22 heures. Si le tarif d'une baby sitter en 2013 s'avère plutôt avantageux pour les mineurs, il faut rester prudent et vigilant.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018