Excite

Travailleur à domicile et salarié

  • Photo:
  • Jnyeb sur flickr.com

Il est évident que tous les emplois, notamment ceux de la production ou de la construction, ne peuvent être occupés à domicile. Cependant le télétravail peut être facilement mis en place pour tous ceux qui utilisent les nouvelles technologies : informaticiens, assistants, comptables… il peut également concerner les ‘nomades’, c’est-à-dire les commerciaux ou les techniciens. Pour une meilleure organisation, l’entreprise et les salariés peuvent établir les jours où le travail est effectué à domicile et ceux où la présence des employés dans les locaux sera demandée.

Selon un rapport du Centre d’Analyse Stratégique rendu en novembre 2009, le télétravail pourrait représenter 40 à 50% des emplois à l’horizon 2019, au moins en alternance, grâce à l’évolution des technologies de l’information. Pour les salariés, ce serait un moyen de rendre plus souple leur emploi du temps et de mieux conjuguer vie professionnelle et obligations familiales. Quant aux entreprises et aux collectivités, cela permettrait de réduire certains coûts comme l’immobilier. Cela aurait également une conséquence sur les arrêts-maladies puisqu’une personne qui ne peut se rendre à son bureau mais qui est en bonne condition pour effectuer son travail, pourrait le faire de son domicile.

Toujours selon ce rapport, la France serait très en retard dans ce domaine sur d’autres pays occidentaux puisque il n’y aurait que 8% de télétravailleurs contre plus de 20% au Danemark, en Finlande ou aux Etats-Unis. Cette situation serait en partie due aux infrastructures qui ne sont pas encore suffisantes mais également aux réticences à la fois des employeurs et des salariés.

Il est certain que le travail salarié à domicile peut entrainer des abus. Aussi, il existe un cadre législatif assez strict depuis 2005. Celui-ci définit les conditions et les obligations des employeurs comme des collaborateurs.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017