Excite

Une entreprise japonaise qui forçait une employée à porter des oreilles de lapin condamnée

Le fabricant de cosmétiques nippon Kanebo a été condamné au Japon pour avoir forcé une employée à porter des oreilles de lapin au travail devant ses collègues supérieurs, épargnant la vision humiliante aux clients. Cette sanctionavait été prise comme punition de performances commerciales jugées insuffisantes.

L'ex-salariée, âgée de 61 ans, avait porté plainte contre son ancien employeur après avoir quitté l'entreprise, où elle officiait dans la préfecture d'Oita (sud-ouest du Japon).

Ses chefs l'avaient forcée à porter divers costumes, notamment des oreilles de lapin, pour la punir de n'avoir pas atteint ses objectifs de vente. Quatre responsables de la firme l'avaient prise en photo ainsi accoutrée et avaient montré les clichés lors des sessions de formation interne, a précisé le quotidien Mainichi Shimbun.

L'ex-employée a souffert de dépression et d'autres conséquences maladives. Le tribunal chargé de l'affaire a condamné l'entreprise à lui verser 220 000 yens (près de 1 700 euros) d'indemnités. Kanebo a finalement versé à son ancienne salariée une compensation un peu plus élevée que cette somme requise, a précisé la presse.

Par ailleurs, le Japon semble coutumier des activités insolites impliquant des déguisements d’animaux puisque pour mémoire l’un des gardiens du zoo de Tokyo, déguisé en zèbre, avait été assommé par un pistolet paralysant lors d’un exercice de simulation. L’exercice qui s’est s’était déroulé en février supposait qu’un séisme, un évènement courant dans ce pays sujet aux tremblements de terre, avait détruit l’enceinte en pierre entourant l’enclos de l’animal.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018